Le Bar du Moulin

De «  l’auberge de Chigy »  au « bar du Moulin »

100 ans dans la même famille : 3 générations de 1854 à 1954

En 1854, une maison nouvellement construite sur la place publique de Chigy comprenant 6 pièces dont 3 à l’étage , 3 au rez-de-chaussée, un four attenant donnant sur la cour et une cave devient un café. Cette année-là, Louis GAUDIER, veuf, exerçant la profession de marchand de vin, achète cette bâtisse et il se marie avec Eulalie COLLET, 16 ans. Malgré son jeune âge, elle participe activement à l’essor de la maison. La création de deux chambres au deuxième étage donnera au lieu le nom d’auberge. Le 8 août 1874 à l’âge de 48 ans Louis GAUDIER décède ; il laisse Eulalie avec une fille.

En 1876, Eulalie, veuve, épouse Pierre, Aimable, Joseph BRULÉ, fils de Pierre BRULÉ meunier à CHIGY et de Marie Colombe LHOSTE. Ils apporteront une modification en démolissant le four pour créer un espace qui deviendra la cuisine dans laquelle seront maçonnés 3 feux à braise et un évier en grès, l’ensemble sera garni de faïence bleu vitrail (démoli seulement en 1950). La grande pièce de l’étage au dessus du café actuel est une salle de danse. A ce propos, plus tard leur gendre, Augustin USVALD en fera renforcer le plancher par des piliers, toujours visibles, compte tenu des vibrations causées par les danseurs de quadrille, polka…

Le 18 avril 1900, leur fille Berthe, Marie-Joseph BRULÉ épouse Augustin USVALD, fils des tuiliers de Villechétive. Durant leur activité, ils vont acquérir la maison (ex-épicerie) dont ils feront une salle de danse ou de réception (banquet, mariage, baptême, communion…) ; la salle de bal de l’étage, alors libérée, sera partagée en 3 pièces : 2 chambres et une salle à manger où seront souvent servis les petits déjeuners des pensionnaires.

Le 11 mars 1925, leur fils Pierre, Léon USVALD épouse Rose, Madeleine BRULÉ, fille du meunier de Lasson. Le 1er janvier 1934, ils prennent la succession de l’auberge.

En 1950, ils transforment la salle de danse et de réception en épicerie, le bar intègre la grande salle du rez-de-chaussée  et la petite salle sera destinée à servir les repas ;  en cas de banquet, la grande salle était utilisée avec un paravent.

Le 9 aout 1954, le fonds de l’auberge de Chigy est vendu. Ainsi se termine l’activité d’aubergiste de toute une famille sur trois générations dans ces lieux, cent ans se sont ainsi écoulés.


Depuis...

Depuis cette date se sont succédés différents propriétaires : GOMMERY, CATHELIN, HOLLIGER, OGER-MADELANAT, BLONDIEAU et ARNAL ; beaucoup de Chigyciens se souviennent de ces derniers pour tous les moments partagés dans ce lieu de rencontre.

Le 1er septembre 1997, le café épicerie du village ferme ses portes.

En 1998, après ce dernier propriétaire,dans un souci de conserver ce commerce, le fonds et les murs sont rachetés par la commune, qui engage quelques travaux : rénovation du café et création de deux appartements à l’étage et laisse la location du Café à Madame Nadine CARASCO.

Le 3 avril 1999, La "Bar du Moulin" et l'épicerie du village rouvre leurs portes. L’inauguration par le Sous-Préfet a lieu le 3 juillet 1999 par un beau soleil. Les loyers compenseront en grande partie le remboursement des prêts. Après deux ans de fermeture, ce commerce a retrouvé une jeunesse, la façade et les peintures ont été refaites. Les clients peuvent évoluer dans des locaux clairs et acceuillants, avec terrasse fleurie et rampe d'accès pour handicapés.

En 2011, Nadine souhaite céder le fonds depuis déjà deux ans, mais la conjoncture n’est pas favorable à cette transaction. Le soutien de la radio locale venu en appui pour trouver des repreneurs va donner un dernier coup de pouce décisif et c’est enfin après plusieurs négociations infructueuses qu’un jeune couple se lance aujourd’hui dans cette activité avec quelques aménagements. Le bar du Moulin a retrouvé une activité de restauration. Certes il n’y a plus de chambre à louer, mais pour le bonheur de beaucoup d’habitants, la vie de cet unique commerce se perpétue. Les nouveaux maîtres des lieux sont Mme Virginie LAURENT et M. Vincent COLLAS. Si vous faites une petite halte sur notre commune, n’hésitez pas à leur rendre une petite visite, vous découvrirez ce lieu qui est devenu « Le Bar du Moulin ».

 

Un grand merci à Jacqueline Simonnet (descendante des anciens propriétaires USVALD) qui nous a transmis les documents qui nous ont permis d’écrire cette page d’histoire et les précisions de Michel Vincent (ancien Maire de Chigy).