L'école de Chigy

 

 

Un investissement plus que centenaire… l’école d’aujourd’hui.

L’ancienne école de Chigy se trouvait sensiblement au même endroit que l’école actuelle (bâtiment actuel de la mairie et du logement) : une bâtisse de 11,8 m par 5,35m. Une cloison séparait la salle de classe d’une pièce réservée  à la mairie et aux archives.

1853 : L’école de Chigy accueille 37 filles et 42 garçons. Dans son rapport au ministère de l’instruction publique, l’instituteur se plaint de la taille de la salle de classe et de l’absence d’une cave (…) et d’un bûcher pour son logement.

1861 : Dans son rapport semestriel, il précise que la classe n’est pas assez large, qu’il manque deux fenêtres au sud ouest et qu’il n’y a que 10 tables pour 48 filles et 60 garçons. A cette époque, la commune de Chigy compte 558 habitants.

C’est donc après maintes réclamations, lors d’un conseil municipal du 21 février 1897 que le maire, Monsieur Fluteau, présente les plans et devis relatifs à l’agrandissement de l’école et de la mairie de Chigy. Le projet est élaboré par Monsieur Roblot architecte à Sens et le projet est subventionné à 50%.

Janvier 1898 : Des modifications sont apportées sur le plan, conformément à l’avis du comité départemental des constructions scolaires. La part communale s’élève alors à 11 431,50 Francs et 7178,50 Francs pour l’Etat.

Février 1898 : Pour mener à bien le projet, le conseil municipal vote un emprunt de 11 431,50 Francs remboursable en 30 annuités, (intérêts + amortissements). Une imposition de 16 centimes additionnelle au principal de la contribution directe se fera à partir de 1899. L’emprunt est contracté auprès de Messieurs Symphorien Notté (propriétaire) et Ulysse Pissier (épicier), habitants de la commune.

Juin 1898 : Il y a obligation de créer une caisse des écoles, son but est de stimuler les familles pour l’instruction des enfants, de faciliter la fréquentation régulière de l’école en rendant plus nombreuses et fréquentes les récompenses destinées aux élèves studieux, et enfin  de donner les fournitures classiques aux élèves. La commune attribue une dotation de 70 Francs sur ses fonds propres.

13 mars 1900 : Le préfet approuve l’emprunt, la première moitié est versée par Ulysse Pissier            le 1er octobre 1900, le solde est versé par Symphorien Notté le 11 janvier 1901.

1901 : Suite à l’agrandissement de l’école et de la mairie, l’instituteur ne dispose plus de jardin, le conseil municipal décide d’acheter la maison Imbert et son jardin pour la somme de 1 108 Francs (c’est dans cet ancien jardin que se trouve actuellement « la petite école » où est accueilli le service de garderie municipale).

1904 : Monsieur Richardot, successeur de Monsieur Roblot, adresse à la commune (le maire de cette époque est Victor Dubois) le décompte définitif des travaux soit : 17 817,60 F pour l’entreprise Perroche de Courgenay et 1 274,45 F pour les honoraires d’architecte.

Notre école est toujours en service plus de 100 ans après sa construction … et nous espérons que le projet de regroupement pédagogique avec Foissy et Les Sièges pérennisera encore longtemps notre école au village. Aujourd’hui, notre salle de classe accueille 8 filles et 11 garçons. Les effectifs prévus sont à la hausse pour les 3 années à venir.

Recherches : Sylvie Mosimann, Rédaction : Luc Maudet